Place de l'Enfant - 2/5 Enfance et éducation scolaire

Publié le

Place de l'Enfant - 2/5 Enfance et éducation scolaire

 

De 2008 à 2020, La Seyne a toujours été du côté des enseignants en travaillant avec l’Education nationale et les syndicats de professeurs, bien en amont des projets d’ouverture ou de fermeture de classes. Nous nous sommes efforcés de gérer les effectifs pour éviter autant que possible des fermetures de classes, voire en créant les conditions de l’ouverture de nouvelles. Une commission de dérogations de secteur scolaire a été créée pour permettre l’étude des demandes des familles et leur apporter des réponses objectives.

L’obtention du label “Cité éducative“ en 2019 est venu confirmer l’accompagnement communal autour de l’école et de l’action péri et extrascolaire. Nous en reparlerons quand nous aborderons les actions conduites pour le temps libre des enfants et des jeunes.

 

Du côté des travaux…

 

Nous avons poursuivi la réhabilitation des écoles, Lucie-Aubrac, Victor-Hugo, Ernest-Renan, et lancé en 2019 le projet de réhabilitation-reconstruction des écoles Amable-Mabily et Jules-Verne.

L’école Saint-Exupéry a bénéficié d’interventions structurelles en travaux

Toutes les cours d’écoles ont été rénovées et les jeux d’enfants mis aux normes.

En 2016, nous avons fait effectuer tous les travaux indispensables à la sécurisation de toutes les écoles contre les intrusions.

Pour le service des bâtiments communaux, 95% des interventions concernaient les écoles, auxquelles s’ajoutaient les chantiers nécessitant l’intervention d’entreprises spécialisées.

La création d’un service interface “relation aux écoles“ a facilité les échanges entre les services municipaux et les directeurs d’écoles pour prioriser les travaux demandés.

 

Du côté de la restauration scolaire…

 

Nous avons créé une cuisine centrale et des cuisines satellites, lancé la réhabilitation de la cantine Léo-Lagrange et les marchés publics et prévisions budgétaires pour celles des écoles Marcel-Pagnol et Jean-Jacques-Rousseau. Nous avons généralisé la distribution des repas en self-service dans toutes les écoles élémentaires. Pour les écoles maternelles, nous avons acquis du matériel ergonomique dont les « chaises hautes » pour l’amélioration des conditions de travail des agents et la valorisation des enfants qui « mangent comme des grands ».Le temps méridien a été sécurisé avec l'affectation de personnels en nombre suffisant pour assurer l'encadrement des enfants.

 

Du côté du soutien pédagogique...

Nous avons maintenu :

• les interventions d’éducateurs sportifs et culturels, et professeurs d’art municipaux sur le temps scolaire ;

• l’accueil des classes dans des espaces culturels municipaux : classes de nature à Janas, classes de technologie à La Dominante, classes de mer à Saint-Elme, classes du patrimoine de la construction navale à la Porte des Chantiers ;

• le financement d’un tiers du coût des classes transplantées malgré les baisses de dotations de l’État ;

• la prise en charge des temps méridiens avec la mise à disposition d’animateurs et d’espaces d’activités au sein de chaque école.

Et, comme c’est déjà le cas pour les écoles de Berthe, nous n’avons cessé de réclamer à l’Education nationale le classement en Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+) des écoles du centre-ville, pour plus de moyens dédiés à l’enseignement. Le retour à la semaine de 4 jours a été permis grâce à la mobilisation des parents d’élèves qui ont participé à la votation citoyenne que nous avons organisée pour recueillir leurs avis. Et, puisque c’est d’actualité, nous avons sollicité, hélas sans succès, le conseil départemental et l’Education nationale pour que la carte des secteurs scolaires de nos quatre collèges corresponde aux besoins et que les moyens soient donnés à chaque établissement secondaire pour enseigner dans de bonnes conditions. Leurs professeurs l’ont rappelé il y a peu en manifestant devant l’Hôtel de ville puisque la majorité de notre conseil municipal compte deux élus du conseil départemental : le maire, par ailleurs vice-président du Département, et Damien Guttierez.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article