C'est comme du cinéma

Publié le

Nous vous l’apprenions le 6 janvier dernier par l’un des premiers articles publiés sur ce blog : plus rien ne s’oppose à la réalisation d’un cinéma dans notre ville.  

Le Conseil d’Etat, ultime juridiction saisie par la sinistre Confédération Environnement Méditerranée, a rendu son jugement venant mettre fin à des procédures orchestrées à chaque veille d’élections municipales en 2014 et 2020. C’est sans appel : la Ville sous la municipalité Vuillemot a agi en toute légalité et en respect des procédures nécessaires à la mise en œuvre  du projet de cinéma et c’est bien la Confédération Environnement Méditerranée, qui a soutenu ouvertement Nathalie Bicais durant la dernière campagne des élections municipales qui l’en a empêché. 

 Et alors que Nathalie Bicais et Jean-Pierre Colin, alors élus de l’opposition, n’ont eu de cesse de fonder leurs interventions en conseil municipal sur le caractère illégal du permis de construire ou d’une quelconque incompétence des élus et des services municipaux pour tenter de convaincre les Seynois que le cinéma ne se ferait pas sans eux, force est de constater que le cinéma ne se fait pas aujourd’hui par leur seule volonté !  C’était donc ça !  Et La Seyne n’en finit pas de perdre du temps en querelles inutiles. 

Et Madame le maire enfile des perles découvrant les richesses économiques et touristiques d’un littoral qu’elle qualifiait, tant qu’elle n’était pas maire, de sous-développé !  C’est bien connu, La Seyne est née le 5 Juillet 2020.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article